Je peux pas j’ai COVID, une histoire de stress… 

< Retour aux articles

COVID… devenu synonyme d’empêchement, il replonge dans ces derniers mois d’insécurité.
Insécurité physique liée au virus, mais tout autant psychique quand à la possibilité de se projeter en tant qu’individu dans son environnement. 

Une lumière au bout du tunnel qu’à peine un présage menaçant nous rappelle au fond des abîmes.
Si ces mots lourds de sens sont choisis, c’est précisément pour les conséquences et séquelles, toujours en cours, que l’aménagement autour de ce virus a créé.

Alors, l’expérience faite, nous ne sommes plus vierges de la situation.

L’idée serait, comme toute phase d’apprentissage, de mettre en place des dispositifs, des pensées, des gestes, des paroles et tout autre outil saisissable pour, premièrement, se préparer à l’événement, mais aussi mettre en application un savoir et gérer au mieux son état d’être.

Puisque nous sommes des créatures pourvues de conflits, de symptômes, d’angoisse, apprenons à être vigilant et pensons une adaptation salvatrice.

Fonctionnement du stress ?

La réaction de stress est un ensemble de réponses de notre organisme face à une situation d’adaptation nécessaire.

Dans la situation du confinement, nous allons avoir :
La phase I d’alarme qui permettra une mobilisation d’énergie physique et psychique
La phase II sera la r
éaction adaptée à l’événement avec un stress adaptatif avec la mise en place de différents outils pour supporter la situation.
– Enfin cette réaction de stress donnera lieu à la phase III, d’épuisement.

C’est durant cette dernière phase qu’il va falloir  être attentif à vos ressentis et idées car vous risquez de vivre un épuisement mental et physique avec perte d’envie, manque de sens, rupture avec l’environnement…

Soyez donc vigilant si vous sentez que :
– vous avez du mal à aller de l’avant,
– vous avez une perte d’envie.
– vous avez une perte de repère
– vous avez des changements d’humeur
– vous avez des changements de comportement

Prudence! Sachez que ces réactions peuvent se pathologiser et quil faut les prendre à temps pour éviter quun mal être sinstalle chez vous. 
Il ny a pas de délai précis, chacun a un rapport particulier à la réaction de stress et donc peut développer ces étapes en quelques jours voire en quelques semaines.

  • Concentrez-vous sur ce que vous pouvez contrôler et sur votre adaptation quotidienne face la sitiation sanitaire. 
    Sachez que votre discours face à la situation dite exceptionnelle a le droit de changer et d’évoluer en fonction de la façon dont vous êtes impacté. La liberté d’expression est salvatrice!

Besoin de soutien ?

  • Le soutien psychologique en ligne est un moyen de prendre en charge ces difficultés.
    Attention à ne pas projeter sur votre entourage vos états d’âme qui ne demandent qu’à être apaisés et pris en charge. 
  • Ne restez pas seul(e) et osez prendre soin de vous.

Karine MIQUELIS, Psychologue Clinicienne

 

Défiler vers le haut